Tirelire Laiton – Banque nationale d’épargne du travail de l’URSS

190.00

Tirelire de propagande, produite par ordre de la Caisse fédérale d’épargne à la fin des années 1920.

Le fabricant est vraisemblablement la frappe de monnaie de Leningrad. Le design rappelle celui d’une valise avec une poignée pliante (dimensions 10,2 x 7,5 x 5,2 cm).

La tirelire est ici proposée dans son intégralité: il y a même une clé même si il faut savoir bien l’utiliser.

Il y a deux trous pour l’argent dans la tirelire: un oblong en haut – pour les pièces de monnaie, et un rond sur le côté – pour les billets de banque.

Les billets étaient insérés à l’intérieur enroulés.

On donnait aux citoyens Soviétique ce genre tirelire à la fin des années 20 à l’occasion de l’ouverture d’un compte d’épargne, la banque d’état incitait les citoyens à conserver et à ramener chaque centime afin de le placer et de contribuer à l’effort d’industrialisation du pays à l’occasion du premier plan quinquennale, pour la petite histoire c’est souvent le banquier qui conservait la clé afin de ne pas tenter l’épargnant, la boite est en métal ce qui ne facilite pas son ouverture prématuré, un ingénieux dispositif empêche les pièces de tomber si la tirelire est retourné.

Un objet rare et iconique, toujours fonctionnel, on l’imagine facilement offert à quelqu’un qui décide d’arrêter de fumer ou pour financer un voyage, il vous suffira de conserver la clé comme on le faisait à l’époque.

1 en stock

Description

Tirelire de propagande, produite par ordre de la Caisse fédérale d’épargne à la fin des années 1920.

Le fabricant est vraisemblablement la frappe de monnaie de Leningrad. Le design rappelle celui d’une valise avec une poignée pliante (dimensions 10,2 x 7,5 x 5,2 cm).

La tirelire est ici proposée dans son intégralité: il y a même une clé même si il faut savoir bien l’utiliser.

Il y a deux trous pour l’argent dans la tirelire: un oblong en haut – pour les pièces de monnaie, et un rond sur le côté – pour les billets de banque.

Les billets étaient insérés à l’intérieur enroulés.

On donnait aux citoyens Soviétique ce genre tirelire à la fin des années 20 à l’occasion de l’ouverture d’un compte d’épargne, la banque d’état incitait les citoyens à conserver et à ramener chaque centime afin de le placer et de contribuer à l’effort d’industrialisation du pays à l’occasion du premier plan quinquennale, pour la petite histoire c’est souvent le banquier qui conservait la clé afin de ne pas tenter l’épargnant, la boite est en métal ce qui ne facilite pas son ouverture prématuré, un ingénieux dispositif empêche les pièces de tomber si la tirelire est retourné.

Un objet rare et iconique, toujours fonctionnel, on l’imagine facilement offert à quelqu’un qui décide d’arrêter de fumer ou pour financer un voyage, il vous suffira de conserver la clé comme on le faisait à l’époque.

Informations complémentaires

Poids 0.5 kg