Une Roue de Fialka – KGB – M-125

250.00

Roue de Fialka – KGB – M-125

1 en stock

Catégorie :

Description

Voici deux roues de la M-125, nom de code Fialka (en russe: ФИАЛКА), une machine de chiffrement électromécanique à roue, développée en URSS peu après la Seconde Guerre mondiale.

Elle a été introduite pour la première fois en 1956 et est rapidement devenue l’une des machines préférées du Pacte de Varsovie et de certaines nations alliées, comme Cuba.

La machine est similaire à l’américain Sigaba, au KL-7 et – dans une moindre mesure – à l’Enigma.

Pour cette raison, la machine est parfois appelée: l’énigma russe.

Le M-125 original a été remplacé par le M-125-3M au milieu des années 1960 et est resté en service jusqu’au début des années 1990.

Au cœur de chaque machine Fialka se trouve un tambour avec 10 roues de chiffrement électromécaniques (rotors) différentes qui se déplacent de manière aléatoire lors de la saisie d’un message.

Chaque roue est câblée différemment et chaque pays de l’ancien Pacte de Varsovie avait son propre essieu (câblé différemment pour chaque pays).

Un tel essieu spécifique au pays est appelé une série, identifiée par un chiffre et la lettre “ K ” (par exemple, 3K pour la Pologne).

La communication directe entre les pays du Pacte de Varsovie était strictement interdite en temps de paix et tous les messages devaient être envoyés via les Russes.

Seulement en cas de guerre avec l’Occident, un ensemble de roues commun (connu sous le nom de série 0K) serait publié.

Chaque roue possède 30 contacts électriques de chaque côté. Le côté droit de la roue est appelé l’entrée, tandis que le côté gauche contient les contacts de sortie. Les contacts d’entrée sont connectés aux contacts de sortie de manière brouillée. Comme il y a 30 contacts, chaque roue a 30 positions possibles.

Les roues sont en excellent état et proviennent d’un modèle de 1958 qui a été importé de Russie il y a quelques années.

Prix par pièce

Informations complémentaires

Poids 0.5 kg